Accueil > Manifestations > Thèses et HDR > HDR > Xavier Lorca

Xavier Lorca

Résumé

Historiquement, la programmation par contraintes est une discipline située à la croisée de nombreux domaines comme la recherche opérationnelle, l’analyse numérique, le calcul symbolique, la programmation logique et l’intelligence artificielle.
Raisonner par « contraintes » c’est s’interroger sur les propriétés intrinsèques caractérisant la sémantique d’un problème. Nous entendons par là que cette discipline a pour vocation de s’abstraire autant que possible de tout raisonnement opérationnel afin de se concentrer sur une spécification conceptuelle de chaque problème. En cela, la programmation par contraintes est un paradigme déclaratif. Aujourd’hui, tout système de programmation par contraintes se doit de proposer trois composantes essentielles que sont la propagation, la recherche et la modélisation. Dans ce contexte, parler de flexibilité et d’efficacité c’est s’interroger sur la part qu’occupe chacun des éléments de ce triptyque du point de vue d’un utilisateur.
L’objet de cette habilitation est donc de synthétiser différents éléments et questionnements autour d’aspects liés à la propagation, aux filtrages et à la stratégie de recherche dans les systèmes de contraintes. Plus précisément, mon intérêt s’est porté sur l’analyse des stratégies de propagation dans les systèmes de contraintes, le comportement des algorithmes de filtrages au sein de ces stratégies de propagation, mais aussi la prise en compte de besoin métiers de plus en plus pressants autour de stratégies de recherche pour les problèmes d’optimisation. Le lien entre ces éléments a été porté par une interrogation permanente sur la dichotomie entre une vision très conceptuelle de la programmation par contraintes, reposant sur la notion de déclarativité (l’outil de résolution étant alors entièrement caché à l’utilisateur), et une vision très opérationnelle où l’utilisateur final souhaite maîtriser parfaitement son processus de résolution : Quelle stratégie de recherche adopter et pour quel problème ? Quelle contrainte / filtrage utiliser et dans quel contexte ? L’optimalité est-elle un besoin ou la recherche d’une solution de bonne qualité est-elle suffisante ?

Composition du jury :

  • Christian Bessière, Directeur de Recherche CNRS LIRMM, Rapporteur
  • Gilles Pesant, Professeur agrégé École Polytechnique Montréal, Canada, Rapporteur
  • Jean-Charles Régin, Professeur Université de Nice I3S, Rapporteur
  • Nicolas Beldiceanu, Professeur des Écoles des Mines, Nantes, Examinateur
  • Pierre Flener, Professeur Université Uppsala, Suède, Examinateur
  • Narendra Jussien, Directeur Télécom Lille, Examinateur
  • Éric Monfroy, Professeur Université de Nantes, Examinateur

Dernière modification : lundi 24 novembre 2014